À vélo jusqu'à la Baie-James

Notre projet

Parcourir plus de 1 300 km à vélo pour relier notre bureau de Saint-Jérôme et l'aménagement Robert-Bourassa au profit de la campagne Centraide des employés et retraités d'Hydro-Québec? Pourquoi pas!

 

C'est le défi que nous nous sommes lancé.

 

Le départ se fera de Saint-Jérôme. Nous commencerons par franchir le symbolique kilomètre 0 du P’tit Train du Nord pour ensuite relayer Tremblant, Mont-Laurier, le Parc de la Vérendrye, Val d’Or, Amos, Matagami et Radisson. Nous serons autonomes à vélo jusqu'à Matagami. Par la suite, nous serons accompagnés par un véhicule de ravitaillement. 

 

Pendant que les changements de climat, de température et d’ensoleillement viendront contraster nos journées, il vous sera possible de faire des dons et ainsi nous transmettre vos encouragements.

 

Vous pourrez suivre ici le récit de notre aventure. Nous partagerons avec vous des photos prises au fur et à mesure du trajet.

Le départ

Nous vous donnons rendez-vous chaleureusement le 7 septembre 2020  à 9 h 00 au 999 Rue Nobel, Saint-Jérôme, QC J7Z 7A3 pour le départ officiel de cette aventure.

Nous vous demandons de respecter les consignes émises par la santé publique lors de votre présence.

Qui nous sommes

Jordan Latour

Passionné de vélo et travaillant chez Hydro-Québec depuis une dizaine d’années, j'avais déjà en tête l’idée un peu folle de rassembler une équipe motivée d’ambassadeurs Centraide afin de pédaler 1 300 km jusqu’à la centrale La Grande-1. Ce lieu où converge tout le savoir-faire des Hydro-Québécois et Hydro-Québécoises représente pour moi toute la 

Louis Lachapelle

La destination de la Baie-James et du complexe La Grande est pour moi le symbole de l'entreprise pour laquelle je me suis investi pendant 29 ans. Passionné de vélo, je pédale au profit de la campagne Centraide des employés et retraités d'Hydro-Québec pour une troisième fois. Je suis privilégié de participer à cette longue randonnée.  Pourquoi ne pas

force de caractère de notre belle entreprise.  Nous avons eu la chance en tant qu'Hydro-Québécois de continuer à contribuer à l'économie québécoise en 2020. Cela me fait réaliser à quel point nous sommes privilégiés. La campagne Centraide de cette année nous permet de redonner à la communauté en ces circonstances où l'entraide prend tout son sens.

profiter de mon temps pour redonner un peu à ceux et celles qui sont dans le besoin? 

Lorsque Jordan m'a proposé de l'accompagner, je n'ai pu refuser son invitation à partager plus de 1 300 km en sa compagnie. 

Dons recueillis

jusqu'à maintenant

1 620$

Kilomètres parcourus

1 434 km

Dernière mise à jour: 22 septembre 2020 22h05

Jour 0 - les derniers préparatifs 

La veille du départ! 

Louis vous partage 2 courtes vidéos démontrant les préparatifs du voyage.

St-Jérôme - Tremblant

Jour 1 - lundi le 7 septembre 

95.13 km

En présence de nos proches et autres pour nous encourager, nous avons quitté Saint-Jérôme à 10 h pour prendre la direction du P'tit Train du Nord. Nous avons passé par les vielles gares de Saint-Jérôme, Prévost, Piedmont, Mont-Roland, Val-David, St-Faustin-Lac-Carré et Tremblant. Une pluie intermittente est venue tester l'imperméabilité de notre équipement. Nous avons trouvé refuge en fin de journée dans le vieux village de Tremblant. 

Le moral est bon et les services sont accessibles sur le chemin afin d'avoir de l'eau et autre. Nous avons lavés les vélos en fin de journée. Après une bonne nuit de sommeil nous serons prêts à attaquer la journée de demain.​

Jour 2 - mardi le 8 septembre 

110.4 km

Départ de Tremblant ce matin en empruntant le tronçon pavé du parc linéaire du P'tit Train du Nord. La piste cyclable surplombant les berges de la rivière Rouge nous a permis d'admirer le contre-courant de celle-ci jusqu'à Nominingue. Nous somme ensuite redescendus sur un faux plat jusqu'à Mont-Laurier. Le décor est féerique et la température d'automne qui commence à se pointer le nez est plus qu'agréable. Nous sommes maintenant aux portes du Parc de la Vérendrye et la motivation est toujours débordante.

Nous espérons que la météo continuera d'être favorable et le paysage tout aussi enchanteur pour les jours à venir. 

Tremblant - Mont Laurier

Jour 3 - mercredi le 9 septembre 

112 km

Mont-Laurier - Le Domaine

Dès notre départ ce matin, nous avons quitté la piste cyclable pour prendre le tronçon transcanadien de la route 117. Nous nous sommes ensuite ravitaillés en nourriture à Grand-Remous en bordure de la rivière des Outaouais puisque nous allions camper dans le parc de la Vérendrye. De nouveaux éléments s'ajoutent à notre quotidien: le froid et l'odeur omniprésente des épinettes. Nous avons établi notre campement à Le Domaine pour nous reposer et reprendre des forces en prévision de demain. Le menu d'aujourd'hui: pâtes carbonara et sandwich au jambon Serrano.

Jour 4 - jeudi le 10 septembre 

81 km

Le paysage est magnifique et nous réussissons à bien dormir malgré que nous passons la nuit dans une tente. Nos jambes réussissent à garder le rythme malgré que nos vélos soient chargés avec notre matériel et que le trajet présente des côtes pour nous mettre au défi.

Le Domaine - Réservoir Dozois

Jour 5 - vendredi le 11 septembre 

106 km

Réservoir Dozois - Val-d'or

Arrivés à Val-d'or aujourd'hui, nous commençons à ressentir le changement de saison qui est à nos portes. On peut sentir le fond de l'air qui est plus frais lorsqu'on pédale. Par chance, nous avons du soleil et nous progressons au rythme prévu selon l'itinéraire.

Jour 6 - samedi le 12 septembre 

95 km

 Nous avons maintenant quitté la route 117 pour mettre le cap toujours vers le nord via la route 109 depuis la mine d'or à Malartic. Le froid prématuré pour ce mois de septembre nous a surpris. Nous avons dû nous procurer de l'équipement supplémentaire dans un commerce de Val-d'Or pour faire face à la météo. Le moral tient bon et nous profitons des dernières villes sur notre parcours avant d'entrer dans la région du Nord-du-Québec.

Val-d'or - Amos

Depuis notre sortie du Parc de la Vérendrye, les opportunités pour s'alimenter et se loger sont redevenues plus accessibles. Épiceries et hôtels sont les bienvenus pour nous aider à retrouver les forces qui seront nécessaires avant d'embarquer sur la route de la Baie-James. 

Jour 7 - dimanche le 13 septembre 

Jour de repos

Jour 8 - lundi le 14 septembre 

183 km

Amos - Matagami

Nous sommes officiellement arrivés en territoire d'Eeyou Istchee Baie-James. La route est caractérisée par une multitude de vallons et de lignes droites à perte de vue. Nous avons eu la chance de voir des ours et des loups. Maintenant à Matagami, nous entamons la route de la Baie-James et ses 620 km jusqu'à Radisson. Nos bagages sont débordants de victuailles et nous sommes prêts à affronter la route et le camping sauvage. 

Jour 9 - mardi le 15 septembre 

84 km

Matagami - km 84 route de la Baie-James

Nous avons enfourché nos vélos pour finalement franchir le kilomètre 0 de cette fameuse route qui rejoint le grand projet hydroélectrique de la Baie James. Les journées ont été extrêmement difficiles quand le froid, les vents violents, la pluie et la neige s'ajoute au camping sauvage et aux kilomètres parcourus durant la journée.

Jour 10 - mercredi le 16 septembre 

153 km

Route de la Baie-James km 84 à km 237

Jour 11- jeudi le 17 septembre 

149 km

Route de la Baie-James km 237 à km 381

Apres deux nuits passées à dormir en chemin sans installations et sans ravitaillements accessible, nous avons rejoint le relais de la borne kilométrique 381. Nous avons pu y trouver un gîte pour la nuit et refaire le plein de provisions pour les 240 kilomètres restant. Nous reprenons la route demain avec l'objectif de rejoindre Radisson dimanche.

Jour 12 - vendredi le 18 septembre 

Jour de repos

Au levée la température nous suprend. Une dame qui a arrêté son véhicule au relais le matin nous fait part des prévisions météo de la journée et de l'avis de vents violents pour la région. Considérant le mercure près du point de congélation, nous jugeons les conditions peu sécuritaires pour prendre la route. Nous optons donc pour une journée de repos. Nous en profitons pour sécher nos vêtements et planifier nos deux dernières journées sur la route. 

Jour 13 - samedi le 19 septembre 

127 km

Route de la Baie-James km 381 à km 508

Jour 14 - dimanche le 20 septembre 

139 km

Route de la Baie-James km 508 à Radisson

En quittant le relais du km 381, nous sommes à mi-chemin entre Matagami et Radisson. Le grand territoire de la Baie James se dressait encore devant nous. Le ciel était désormais totalement dégagé et le soleil nous permettait d'apprécier l'étendu vaste du paysage. L''hostilité du territoire nous fascinait. À perte de vue l'horizon est ponctué par les vestiges de nombreux conifères brûlés par les feux de foret alimentés parfois par les vents violents, même vents qui ont rendus certaines sections de notre parcours si difficiles.

En bordure de route, les installations de la communauté crie se faisaient de plus en plus présentes. Plusieurs membres de la communauté ont pris la peine de nous saluer au passage et de nous souhaiter "Wachiya", la bienvenue. 

Nous avons été émus par la courtoisie des habitants des communautés autochtones que nous avons croisés sur notre chemin. 

L'arrivée à la fin de la route de la Baie-James, au pied du barrage Robert Bourassa qui retient l'eau de la rivière La Grande-1 nous a touché. Le coeur gros à penser à tout le chemin parcourus depuis St-Jérôme, nous savions que nous avions parcouru tous ces kilomètres pour une bonne cause et que nous avions d'excellentes raison de célébrer. 

© 2020 par l'équipe de l'Hydro-Course